top of page
  • Delphine Hervieu

NOTES #2

Une rencontre avec un athlète de haut niveau a toujours été pour moi une source d’inspiration et celle récente que j’ai faite d’un boxeur ne déroge pas à la règle. Une jeunesse, une fougue, un sourire qui vous en colle un instantanément, et voilà le baromètre de mon ambition reparti à la hausse.

Un boxeur est un poète du corps, un artisan du beau geste effectué au bon moment, il fait partie de ces élus de l’humanité.


Mon boxeur porte un collier qui a son histoire. Un pendentif imaginé sur les rives de la mer morte non loin des vestiges d’une forteresse dont le nom à lui seul évoque courage et détermination: Masada.


Il accompagne mon champion ganté, témoigne de ce temps passé dans l’ombre à travailler, à persister, à croire sans relâche…

Des centaines d’heures passées à l’entrainement pour vivre cette seconde où la victoire enfin s’annonce. Le bijou a vécu contre cette peau qui a suée, s’est blessée puis reconstituée. Il porte en lui le secret de l’artiste du ring dont la poésie se dévoile entre les coups portés. Les mots deviennent des gestes, les alexandrins des combinaisons et la ponctuation des esquives.


Un diamant ne saurait être rayé par une autre pierre qu’un diamant, de même un champion ne saurait être mis en difficulté par un autre que son homologue, son double, son reflet dans le miroir. Mais parfois, sur les marches d’un destin, il y a le choc sur le plan de clivage, le diamant se brise en deux et le champion perd pied. La blessure, le temps de la rééducation, le travail encore et toujours pour la consécration d’un retour. Le « come back », celui qui marquera l’histoire et transformera le champion en légende.


Devenir une légende, s’inscrire dans son temps et le transcender. L’objectif du boxeur tient dans cette phrase. Le collier du boxeur est le témoin puis le messager d’une aura. Il est le visage du mythe, le condensé d’une passion.




© Lenar Perez (boxeur - Versus Sports Management) photo : Bruno Zaraya.

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page